Vital Santé Véronique SCHRUTT naturopathe réflexologue plantaire
Vital Santé Véronique SCHRUTT naturopathe réflexologue plantaire

Diététique chinoise


La diététique chinoise fait partie des cinq piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise (au même titre que l’acupuncture, la pharmacopée, le TUINA et les exercices énergétiques dont le Qi Gong).

L’énergie venant des aliments est appelée Gu Qi.

En Occident on analyse les apports nutritionnels en termes de glucides, lipides….,  les Chinois quant à eux classent les aliments selon leur nature.   Chaque aliment possède une nature : chaude, tiède, neutre, fraîche ou froide.

La nature d’un aliment est définie par l’effet thermique et physiologique que cet aliment va produire sur l’organisme, après avoir été absorbé. Cet effet n’a rien à voir avec la température de l’aliment. Les aliments de nature chaude vont faire monter la température de certaines zones du corps et renforcer l’énergie de certains organes. Quant aux aliments de nature froide ou fraîche, ils vont plutôt refroidir le corps et ralentir la circulation du Sang et de l’Energie.

Le mode de cuisson des aliments peut changer cette nature. Par exemple, plus l’aliment sera cuit longuement à feu fort et plus il deviendra de nature chaude.

De manière générale, les aliments d’origine végétale seront plutôt frais ou froids, tandis que les aliments d’origine animale (viande, lait, œufs) seront tièdes ou chauds. Les aliments provenant d’un milieu aquatique (rivières, lacs, mers),  sont de nature plus froide que ceux qui provenant de la terre.

Les cinq saveurs sont en correspondance avec les organes. Chaque saveur est liée à un couple organe/entrailles. Sans trop rentrer dans les détails, sachez tout de même que la plénitude ou le vide de l’organe  influe également sur le choix de la saveur.  En général, la saveur correspondante à l’organe stimule celui-ci et lui est bénéfique s’il est en vide. Mais si l’organe est en plénitude, la saveur correspondante lui sera néfaste, il faudra donc favoriser une autre saveur dans l’alimentation, qui régulera l’énergie de l’organe. Par exemple : couple foie/vésicule biliaire la saveur est l’acide tandis que la saveur régulatrice sera le doux (sucré).

Une faiblesse énergétique au niveau d’un organe, engendre une attraction pour la saveur correspondante (par exemple rate et saveur douce). Dans ce cas, il est bénéfique de privilégier cette saveur. Dans le cas d’un hyperfonctionnement d’un organe (excès), l’individu concerné ressentira davantage  une répulsion pour la saveur correspondante.

Un aliment est caractérisé également par sa couleur (vert, rouge, jaune, blanc, noir), sa consistance (dur, fibreux, charnu, croquant, mou) et son degré d’hydratation (humidifiant ou asséchant). Les Chinois considèrent que dans une assiette, les cinq couleurs doivent être présentes afin que le plat soit agréable à regarder et que celui-ci apporte du plaisir et par conséquent, une bonne digestion.

Enfin, il y a d’autres principes de bonne hygiène alimentaire à respecter et qui ne sont pas propres à la diététique chinoise :

Proverbe chinois : « On doit manger comme un prince le matin, comme un marchand le midi et comme un pauvre le soir »

Alimentation de ce printemps :

Privilégiez les aliments de type « acide » afin de nourrir et renforcer l’énergie du foie et de la vésicule biliaire. Aliments qui font monter l’énergie :

•Légumes : céleri, carotte, pomme de terre, chou, chou rave, radis, haricot rouge

•Fruits : ananas, prune, figue, pèche

•Viandes : bœuf, canard

•Poissons gras : saumon, sardine, truite

•Ne lésinez pas sur les épices et aromates ! Ils sont de parfaits assaisonnements et facilitent la digestion.


Téléphone
Tél : 06.36.16.88.22
Facebook
Youtube